top of page

Composition pour le traitement de pathologies

Dernière mise à jour : 23 mai 2023

PROVOQUÉES PAR DES REFROIDISSEMENTS, ET/OU PAR DES INFECTIONS VIRALES A VIRUS À ARN, ET/OU PAR DES PARASITOSES A PROTOZOAIRES




La présente invention a pour objet une composition thérapeutique active dans le cadre du traitement de pathologies provoquées par des refroidissements, et/ou par des infections virales à virus à ARN, et/ou par des parasitoses à protozoaires.

L'invention a également pour objet l'utilisation de cette composition pour la fabrication d'un médicament destiné au soin des troubles précédemment évoqués, et un procédé d'obtention d'un tel médicament.


Bien que ces différentes affections semblent à première vue présenter chacune sa propre origine et sa propre symptomatique, l'on sait actuellement qu'elles présentent cependant des corrélations et des interférences significatives.

En langage courant, lorsque l'on parle de refroidissement, de coup de froid ou, communément, de grippe, il s'agit d'inflammations aiguës et infectieuses des voies respiratoires supérieures qui peuvent être compliquées par des symptômes variés tels qu'un coryza, des douleurs au niveau de la gorge, de la fièvre, une toux, ou des frissons, accompagnés ou non d'une dégradation de l'état général.


En fait, dans de nombreux cas, les différents symptômes sont provoqués par une contamination par des virus à ARN, tels que notamment les rhinovirus, responsables des rhumes de cerveau, ou les myxovirus, responsables de la grippe, vectorisés par les projections provenant de la toux ou de l'éternuement d'un malade.


La plupart de ces infections peuvent également conduire à des crises migraineuses ou à des courbatures, générées par une libération massive de médiateurs chimiques inflammatoires (prostaglandines, bradykinine, histamine, leucotriènes....) lors de la destruction des cellules infectées.


D'autre part, la contamination, en milieu tropical, par arboviroses au travers de certains moustiques, notamment Aedes ëegypti responsable de la transmission du virus de la dengue, provoque également des infections s'accompagnant de maux de tête, de fortes fièvres, de douleurs articulaires et musculaires, de vomissements, et d'hémorragies dont certaines sont létales.

Les réponses thérapeutiques dont on dispose à l'heure actuelle pour soigner ces différentes maladies sont peu nombreuses et présentent en outre des inconvénients ou une efficacité controversée.


210 vues0 commentaire

Comments


bottom of page